La terrible Ratatinette…

« Vous avez vu le nombre de Barbus qui parcourent les rues de nos jours ? Avec leur énorme barbe broussailleuse qui leur cache la moitié du visage ? » Et bien un barbu, je vous invite à en découvrir un : Compère Gredin !
Compère Gredin est une crapule, méchant, il ne se lave jamais la barbe, ni le reste d’ailleurs. Ainsi, lorsqu’il a un petit creux, il lui suffit de parcourir sa barbe avec sa langue pour trouver un reste de repas à se mettre sous la dent. Commère Gredin, sa femme, est aussi crapule et méchante que lui. Elle a un œil de verre et adore jouer des tours pendables à son gredin d’époux.
Mais croyez moi sur parole, lorsqu’il s’agit de terroriser les enfants, ils forment une sacrée paire de gredins !
Au fil des pages vous allez découvrir les tours, plus épouvantables les uns que les autres, que les gredins font à longueur de journée. Jusqu’au jour où commère gredin veut cuisiner une tarte aux oiseaux…
J’ai découvert ce couple de gredins sortis tout droit de l’imagination de Raold Dahl, avec un humour décapant… et j’ai particulièrement adoré les voir pratiquer la « grande élongation », seul et unique remède à la ratatinette… à lire de toute urgence !

les deux gredins

Disponible à la bilbiothèque

« Une chanson douce, que me chantait … » Prix Goncourt 2016

Quels parents n’ont pas galéré, au moment de reprendre le travail, pour trouver la perle des nounous ? Celle qui sera là, disponible, souriante, adorée des enfants, bref … parfaite !

Et bien cette nounou là, Paul et Myriam l’ont trouvé; et c’est totalement en confiance qu’ils vont confier leurs deux petites têtes blondes à Louise : Une véritable perle qui va se rendre indispensable ….
Alors bien sûr tout le monde envie la famille d’avoir une nounou idéale : « comment avez vous réussi à trouver cette perle ? »

Et Louise est toujours là, elle prend une place dans la famille, c’est sur elle est parfaite, indispensable … INDISPENSABLE !

Mais peut être que c’en est trop pour Myriam et Paul ? Il faut peut être arrêter cette relation quasi fusionnelle avec les enfants et la famille ? Mais n’est ce pas trop tard ?

La première phrase du livre m’a fait frissonner. Je n’aime pas trop quand les roman commencent comme ça. Mais le talent de l’auteur m’a emmené jusqu’au bout car je voulais connaitre toute l’histoire.

Une véritable descente jusqu’à la folie, captivante par le suspens qui ne faiblit jamais ….

Une chanson douceLeïla Slilani

chanson-douce

Et tu trouveras le chemin du bonheur.

Je suis sûre que vous connaissez vous aussi une Alice : jeune, brillante, ne vivant que pour sa « carrière » sans pour autant s’en rentre compte, mais qui reste obnubilée, comme prisonnière du regard des autres.
J’en connais des Alices moi aussi, mais je ne les envie pas forcément ! Car il y a autre chose, une autre vie, une vie libre.
Et quand Alice va croiser le chenin de Jérémy, son ami d’enfance, elle est bien décidée à l’aider, elle la brillante conseillère en communication.
Mais la voilà happée dans un monde qui lui était jusque là inconnu.
Le monde de la spiritualité. Ce monde qui va finalement lui permettre de s’élever dans sa vie et de la remplir de joie.
Très beau roman à méditer …

Et tu trouveras le trésor qui dort en toiLaurent Gounelle

Laurent Gounelle

« Mieux vaut être sauvé que sauveur… »

Quel meilleur métier quand on s’appelle Sauveur que Psychologue ?
Docteur Sauveur comme l’appelle certains de ses patients… Le voilà au fil des pages en train de démêler la vie des ces ados au bord du gouffre et de leurs parents souvent débordés ! Margaux, Ella, Cyrille et les autres, vont voir leur vie transformée grâce à Sauveur.
Sauveur est aussi un papa attentionné pour le petit Lazare 8 ans qu’il élève seul depuis le décès de sa mère. Il essaie de le tenir éloigné des tracas de ses consultations …
Mais caché derrière la porte dérobée du cabinet médical, Lazare écoute en secret les déboires des patients de son père ! Et il en apprend sur la vie !
Et parfois à toujours s’occuper des autres, Sauveur pourrait aussi oublier de s’occuper de sa vie à lui et notamment de transmettre à son fils des souvenirs de sa maman…
Un livre pour les ados et aussi pour les grands qui le sont toujours prêt à savourer une belle histoire…
Allez y, foncez, « Sauveurs et fils «  va vous régaler…
sauveur et fils

Toujours le nez dans les livres !

Connaissez vous Sara Lindqvist ? Rat de bibliothèque, 28 ans, suédoise ? à son age elle devrait sortir, s’amuser … du moins c’est ce que pense sa mère.

Mais voilà, Sara n’a qu’un plaisir : lire !

Et quand elle se plonge dans les livres elle a l’impression de vivre de folles aventures.
Et puis un jour elle rencontre Amy Harris, 65 ans, passionnée de lecture elle aussi, qui habite de l’autre coté de l’océan dans l’Ilowa.

En fait elles ne se rencontrent pas pour de vrai, mais à travers les lettres qu’elles s’échangent pendant deux ans.

Et voilà qu’aujourd’hui, Sara a pris une grande décision : elle part. Elle va traverser l’océan pour rencontrer son amie Amy qui l’a invitée à découvrir son pays.
Mais lorsque Sara arrive dans la petite ville désertée de Broken Whell, Amy est décédé, et Sara se retrouve seule dans un endroit inconnu, loin de son pays…
Pourtant dans cette ville, elle va rencontrer des habitants chaleureux, uniques, loufoques et attachants et elle se donne pour mission de leur faire aimer les livres.
Les habitants auront eux une bien meilleure idée pour garder Sara au delà de son visa tourisme de 3 mois …
La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald est un roman dans lequel vous allez vous plonger avec délice et regretter qu’il soit déjà terminé !
bibliotheque-des-coeurs-cabossés

« Tu crois qu’il faut toujours perdre une part de soi pour que la vie continue ? »

En principe je n’aime pas trop la littérature fantastique, mais cela fait plusieurs fois que j’entend parler de ce roman, Tant que nous sommes vivants, d’Anne-Laure Bondoux, alors je me suis décidée à sauter le pas et rentrer dans cet univers fantastique et envoûtant.

Et croyez moi, j’ai passé un sacré bon moment plongé dans ces pages fascinantes, où Bô et Hama, qui travaillent tous les deux à « l’Usine » de la ville, se sont rencontrés, aimés, et ont été pourchassés.
Un jour c’est l’explosion et l’usine vole en éclat ! Et quoi de plus facile pour la population que de se laisser manipuler, et d’accuser Bô, « l’étranger » d’avoir apporté le malheur dans la ville…
Alors Bô et Hama vont s’enfuir, pour pouvoir vivre…
« Tu crois qu’il faut toujours perdre une part de soi pour que la vie continue ? »
L’aventure, le fantastique, les liens qui se créent avec les personnages vont emporter les grands ados (mais aussi les adultes!!) dans cet univers si particulier.
Courrez le réserver à la bibliothèque !
tant-que-nous-sommes-vivants_1359